stickyimage

En savoir plus Fermer

L´obésité et le surpoids augmentent les risques de cancer du sein.

[the_ad id= »7669″]

Bien que fumer des cigarettes et boire de l’alcool augmente les risques de développer un cancer, étant en surpoids augmente aussi les risques de cancer du sein, particulièrement chez les femmes qui sont au-delà de la ménopause. De nouvelles recherches montrent une corrélation entre le cancer du sein chez les femmes ménopausées et les niveaux élevés d’hormones sexuelles comme la testostérone et l’œstrogène.

Selon l’étude de l’Université d’Oxford, commandée par le centre des recherche a l´UK, l’obésité est de plus en plus la force motrice derrière la forme la plus commune de cancer du sein, l’emportant sur les cigarettes et l’alcool comme une cause majeure de décès chez les femmes ayant dépassé l’âge de ménopause.

Selon les chercheurs qui ont mené l’étude, «Bien que le risque de cancer du sein chez les femmes ménopausées est connue pour être associée avec l´excès des niveaux d’hormones sexuelles comme les œstrogènes, les facteurs qui déterminent les niveaux de ces hormones ne sont pas bien comprises. Alors que l’obésité est pensé augmenter le risque de cancer a cause de son association avec des niveaux élevés d’oestrogène, on voit mal comment d´autres facteurs de risque affectent les niveaux d’hormones sexuelles. « . Les chercheurs ont analyser les résultats de treize études déjà effectuées sur 6000 femmes qui n’ont pas eu de cancer du sein pour voir comment leurs niveaux d’hormones ont été liées à l’âge, l’alcool, le tabagisme et le l´obésité.

L’étude de la BBC, qui a été publiée dans le British Journal of Cancer, a conclu que «Comparativement aux femmes minces, les niveaux d’hormones, principalement les hormones oestrogènes, ont été plus élevés chez les femmes en surpoids. » L’étude a également constaté que les femmes qui boivent deux ou plusieurs verres d´alcool par jour, ou qui fument 15 cigarettes ou plus par jour, avait élevé les niveaux d’hormones.

Bien que les résultats donnent du poids à l’importance de maintenir un poids idéal et sain, il convient de noter que, parce que les facteurs ont été analysés a la fois, l’étude ne tient pas compte, comment des facteurs tels que les changements de mode de vie sont liés les uns aux autres. Par exemple, l’étude ne peut pas prouver si la hausse des niveaux d’hormones d’une femme entraîne un gain de poids, ou si c´était la prise de poids qui entraîne l´augmentation des niveaux d’hormones chez les femmes.

L’étude n’a pas analysé les données des femmes atteintes par le cancer, mais elle visait à déterminer si l’obésité et les modes de vie sont liés à des niveaux d’hormones qui peuvent augmenter le risque de cancer…